Nouvelles

Ass Antler Tattoo: Tout le monde ne peut pas supprimer ces tatouages ​​à l'aide d'un appareil laser


Décision du tribunal: les profanes ne sont pas autorisés à retirer les tatouages ​​au laser
Il y a quelques années, le soi-disant «bois d'âne» était pour certaines personnes, tandis que d'autres se sont fait poignarder le nom de leur partenaire dans la peau. Beaucoup considèrent aujourd'hui leurs tatouages ​​comme des «péchés de jeunesse» et veulent s'en débarrasser. Il existe maintenant des lasers qui peuvent être utilisés pour éliminer proprement les tatouages. Mais tout le monde n'est pas autorisé à effectuer un tel traitement.

Supprimer les vieux péchés de la jeunesse
Parfois c'est une petite rose sur le bras, parfois un dauphin sur le dos; Mais cela peut aussi être le nom de l'ex ou un affreux «bois d'âne»: beaucoup de gens ont eu un tatouage dont ils veulent se débarrasser. Mais quelles sont les options pour supprimer les images corporelles? L'élimination au laser est parfois associée à des risques majeurs pour la santé. Néanmoins, elle est considérée comme la méthode la plus sûre et la plus efficace. Mais tous les studios de tatouage ne sont pas autorisés à effectuer ce traitement.

Tout le monde n'est pas autorisé à effectuer le traitement
Dans le passé, les tatouages ​​étaient interdits par la société et réservés à des groupes de population spéciaux (par exemple, les gens de mer, les détenus), mais aujourd'hui ils sont largement acceptés et peuvent être trouvés dans toutes les classes sociales.

Cependant, pas plus de 15% des Allemands ont un tatouage, comme le montrent les enquêtes. Mais certains veulent se débarrasser des images ou des lettres sur la peau et contacter leur studio de tatouage.

Ils doivent souvent y être rejetés. Parce que tout le monde ne peut pas enlever les tatouages ​​avec un laser, car cela peut causer des blessures dangereuses.

Selon le tribunal administratif supérieur de Thuringe (AZ: 1 EO 596/15), les profanes ne sont pas autorisés à retirer les tatouages ​​à l'aide d'un appareil laser. Ceci est annoncé par le groupe de travail sur le droit médical de l'Association allemande des avocats (DAV) sur son site Web.

Autorisation selon la loi sur les praticiens alternatifs
Dans le cas négocié, un homme a demandé à la ville d'Erfurt de faire enlever des tatouages ​​à l'aide d'un appareil laser. Cependant, cela a décliné. La ville était d'avis qu'il avait besoin d'un permis en vertu du Heilpraktikergesetz (§ 1 HeilprG). L'homme est allé au tribunal.

Le Tribunal administratif supérieur (OVG) a confirmé le refus de la ville et a fait appel à un avis d'expert selon lequel le traitement pouvait être associé à des risques sanitaires spécifiques et non négligeables. L'intérêt de l'homme, menacé de perte de revenus, devrait décliner. (un d)

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Vivre 100% tatouée pendant une journée Prank. DENYZEE (Octobre 2021).