Nouvelles

Un plaisir de baignade dangereux: une chaleur excessive provoque la propagation de bactéries dans la mer Baltique


Bactéries de la mer Baltique: les personnes appartenant à des groupes à risque doivent faire attention

En raison des températures élevées, les vibrations dans l'eau augmentent actuellement en mer Baltique. Chez certaines personnes, ces bactéries peuvent provoquer des infections graves. En outre, des cercaires sont actuellement attendus dans certaines eaux du nord-est de l'Allemagne. Et des proliférations d'algues bleu-vert peuvent également se produire.

Le premier cas avec une issue fatale

Avec les températures plus élevées qui prévalent actuellement, des vibrations peuvent se produire dans la mer Baltique, ce qui, dans de rares cas, peut entraîner de graves infections. "Il y a eu un premier cas mortel ce week-end chez un homme de 70 ans souffrant de maladies chroniques antérieures", a écrit le Bureau d'État pour la santé et les affaires sociales (LAGuS) Mecklembourg-Poméranie occidentale dans une annonce en cours.

Les baigneurs des groupes à risque peuvent être à risque

Une infection par Vibrion a été signalée au LAGuS en 2017 et à trois en 2016. Un vacancier était décédé il y a quatre ans des suites d'une telle infection bactérienne.

Selon les experts, très peu de baigneurs sont exposés aux vibrations.

Le risque de maladie existe essentiellement pour les personnes souffrant de maladies chroniques de base (par exemple, maladies du foie, dépendance à l'alcool, diabète sucré) ou présentant un déficit immunitaire existant (par exemple après une greffe ou avec une infection à VIH existante) ainsi que les personnes plus âgées.

«Si les baigneurs appartiennent à ces groupes à risque et qu'il y a des lésions cutanées, il ne doit y avoir aucun contact avec la mer ou l'eau saumâtre», prévient le LAGuS.

Les bactéries peuvent pénétrer dans le corps par des blessures

Comme l'expliquent les experts, les lésions cutanées superficielles et profondes sont les principaux points d'entrée des infections par vibrions dans la région de la mer Baltique.

Les bactéries pénètrent dans le corps lors du bain ou de la pataugeoire dans l'eau de la mer Baltique riche en excitation. Les infections des plaies associées à une nécrose profonde jouent un rôle majeur dans la région.

Sur cette base, une soi-disant septicémie (empoisonnement du sang) avec l'installation d'autres parties du corps, de la fièvre et des frissons peuvent se développer très rapidement.

Selon les informations, l'infection est caractérisée par une évolution rapide avec un taux de mortalité élevé. L'initiation précoce d'une antibiothérapie adéquate est décisive pour le pronostic.

Cercaires et algues bleu-vert dans les eaux intérieures

En outre, le LAGuS souligne dans sa communication que des cercaires (larves de vers suceurs) peuvent également être attendues dans les zones de rives peu profondes de certaines eaux intérieures du Mecklembourg.

Ceux-ci peuvent provoquer une soi-disant dermatite du bain (dermatite cercaire), qui se traduit par une éruption cutanée avec des pustules et des papules extrêmement irritantes.

De plus, en raison des conditions météorologiques, il ne peut être exclu que des proliférations d'algues bleues se produisent localement.

Selon les experts, les toxines produites par les algues peuvent entraîner des problèmes de santé si elles entrent en contact ou si elles sont avalées. (un d)

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Les choses les plus étranges que lon trouve dans les océans (Juillet 2021).