Nouvelles

Comment le stress nuit à notre corps: les cellules dans la manie du nettoyage


Les modèles de réponse des cellules stressées

Les toxines, un manque de nutriments, une infection par des virus, la chaleur, une surcharge physique ou mentale - cela et plus met le corps dans un état de stress. Bien que le mot stress soit fréquemment utilisé, très peu de gens savent exactement ce qui se passe dans le corps lorsqu'il est exposé à des situations stressantes. Dans de telles situations, le corps commence un programme anti-stress dans les zones touchées avec lequel il essaie de se protéger des dommages causés par le stress. Des chercheurs allemands ont récemment examiné de plus près ce processus.

Lorsque les cellules du corps subissent un stress, elles déclenchent certains processus et modèles de réaction. Les scientifiques du Biozentrum de l'Université Julius Maximilians de Würzburg (JMU) ont pu identifier de nouveaux détails sur ces réactions au stress. Avec les nouvelles découvertes, les maladies neurodégénératives et liées au stress pourraient être mieux comprises et des thérapies plus efficaces développées, espèrent les chercheurs. Les résultats de l'étude ont été récemment publiés dans la revue "Molecular Cell".

Que font les cellules lorsqu'elles sont stressées?

Les cellules réagissent souvent au stress en réduisant la formation de nouvelles protéines. Cela leur permet d'économiser des ressources importantes qu'ils peuvent ensuite utiliser pour réparer plus efficacement les dommages cellulaires. Ils peuvent également survivre mieux et plus longtemps sous le stress grâce aux ressources supplémentaires. Un tel processus peut être observé au microscope. En cas de stress, des granules dits de stress deviennent visibles. Ce sont les plus petites parties de protéines et d'ARN messagers qui surviennent lorsque les cellules arrêtent leur production de protéines.

Après le stress, le grand nettoyage commence

Une fois la situation stressante résolue, les cellules reviennent à leur état normal et reprennent leur travail habituel. Les nombreux granules de stress sont à nouveau réduits et tout se passe comme d'habitude. Si ces processus de nettoyage ne peuvent pas être correctement achevés, cela peut avoir des conséquences mortelles sur la santé.

Trop de stress vous rend malade

Les chercheurs de Würzburg se réfèrent à des études récentes qui suggèrent que les granules de stress sont impliqués dans au moins deux maladies neurodégénératives incurables. Il s'agit de la maladie nerveuse incurable, la sclérose latérale amyotrophique (SLA), qui conduit d'abord à une fonte musculaire, puis à une paralysie fatale, et la démence frontotemporale (DFT), la deuxième maladie de démence la plus courante chez les personnes de moins de 65 ans. L'équipe de chercheurs s'appuie sur ces connaissances avec son étude actuelle et fait des découvertes inattendues.

Que se passe-t-il si les granules de stress ne peuvent pas être résolus?

La protéine dite ZFAND1 est nécessaire à la dissolution normale des granules de stress. "Si ZFAND1 est manquant, certains granules ne peuvent plus être décomposés et à la place changer leur structure", explique le professeur Alexander Buchberger, chef de l'étude, dans un communiqué de presse sur les résultats de l'étude. Ces granules de stress anormal doivent ensuite être éliminés par élimination cellulaire des ordures (autophagie). Selon Buchberger, ce processus est beaucoup plus complexe.

Informations importantes

Même si certains profanes ne sont pas en mesure de faire grand-chose avec l'information pour le moment, les scientifiques soulignent la grande importance de la recherche médicale. «L'accumulation de granules de stress anormaux est considérée comme une cause possible de maladies neurodégénératives», explique Buchberger. L'élucidation des mécanismes d'action dans la formation et la dissolution des granules de stress est importante afin de mieux comprendre les effets néfastes du stress et de trouver des points d'attaque possibles pour les thérapies des maladies liées au stress.

Une étude découvre un nouveau joueur en situation de stress

Les chercheurs ont démontré que la protéine ZFAND1 n'affecte pas directement le processus de dégradation. Au lieu de cela, il utilise un complexe enzymatique spécial qui est utilisé pour décomposer les protéines défectueuses. Ce complexe enzymatique est appelé protéasome. ZFAND1 met le protéasome en contact avec les granules de stress. En conséquence, ceux-ci sont décomposés. Cette découverte est complètement nouvelle. Jusqu'à présent, la science a supposé que les protéines défectueuses des granules de stress sont éliminées dans le cadre de l'autophagie.

Une nouvelle étude est sur le point de commencer

Dans d'autres études, Buchberger et son équipe souhaitent se concentrer plus étroitement sur la composition des granules de stress et traiter les protéines défectueuses qui doivent être éliminées par le protéasome. L'objectif des chercheurs est d'élucider plus en détail les processus de régulation entourant la formation et la dissolution des granules de stress et ainsi aussi de mieux comprendre le phénomène de stress.

Combattez activement le stress

L'étude de Würzburg apporte une preuve supplémentaire des effets pathogènes du stress. Il est d'autant plus important de laisser suffisamment de temps aux cellules pour se nettoyer. Un soulagement ciblé du stress peut soutenir ce processus. Le yoga, l'entraînement autogène, la relaxation musculaire progressive et divers remèdes naturels ne sont que quelques-uns des moyens de lutter activement contre l'augmentation du stress. (v)

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: 11 Manières Inattendues de Libérer Ton Corps Des Toxines (Août 2021).