Nouvelles

Risque pour la santé: risque de cancer de la peau jusqu'ici inconnu dans les salons de manucure


Durcissement et séchage avec des lampes UV: risque de cancer de la peau en salon de manucure?

Les experts en santé soulignent à plusieurs reprises qu'il ne faut pas sous-estimer les rayons du soleil, car le rayonnement ultraviolet est clairement cancérigène. Cependant, certaines personnes s'exposent non seulement aux rayons UV à l'extérieur, mais aussi, par exemple, dans le salon de manucure, où les ongles sont durcis et séchés avec des lampes UV après le traitement. Les spécialistes recommandent donc des mesures de protection pour prévenir le cancer.

Conseils pour éviter le cancer de la peau

Pour éviter le cancer de la peau, les experts conseillent, entre autres, de ne pas s'exposer à un rayonnement UV excessif; alors ne passez pas trop de temps au soleil. Les visites au solarium ne sont généralement pas recommandées. Il y a également des indications que certains traitements dans le salon de manucure peuvent augmenter le risque de cancer et doivent donc être évités. Cependant, ce risque est évalué différemment par les scientifiques.

Le risque individuel est évalué très différemment

Qu'ils soient classiques, de couleur néon ou décorés de manière artistique, les ongles peints et modelés par des professionnels attirent le regard à la mode.

Mais le rayonnement ultraviolet des lampes, qui est généralement utilisé pour durcir ou sécher la splendeur, est soupçonné d'augmenter le risque de cancer de la peau blanche.

Les scientifiques estiment le danger individuel très différemment, mais recommandent des mesures de protection pour la prévention quels que soient les résultats de leurs examens.

Le service d'information sur le cancer du Centre allemand de recherche sur le cancer (DKFZ) approuve également cette recommandation.

La majorité des femmes croient en un risque accru de cancer dans le salon de manucure

Le DKFZ rapporte dans un message une enquête en cours, dont les résultats ont été publiés dans le magazine spécialisé "Australasian Journal of Dermatology".

Sur les 415 femmes australiennes interrogées, 72% pensaient qu'il y avait un risque accru de cancer en raison des lampes UV-A dans le salon de manucure.

82% des personnes interrogées étaient prêtes à renoncer immédiatement au modelage des ongles si ce soupçon devenait réalité.

Assurer

La lumière UV-A est généralement classée comme cancérigène, mais en fonction de la durée et de l'intensité du rayonnement. Plus le temps d'exposition est court, moins la peau est endommagée.

Néanmoins, le Dr recommande Susanne Weg-Remers, responsable du service d'information sur le cancer: "Si vous ne voulez pas vous passer d'ongles modelés, vous devez prendre des mesures de protection contre les UV lors de la visite du studio de manucure pour maintenir votre risque aussi bas que possible."

Plus précisément, l'expert conseille: «Utilisez des filtres solaires ou des écrans solaires à indice de protection solaire élevé. Les gants sans doigts offrent également une protection. "

Risque négligeable?

Le lien possible entre les lampes UV-A et le développement d'un cancer de la peau est controversé parmi les scientifiques.

Les résultats suivants parlent d'un faible risque de cancer: selon un modèle mathématique, dix, voire des centaines de milliers de personnes devraient utiliser régulièrement l'une des lampes UV habituelles jusqu'à ce qu'une personne développe un cancer de la peau sur le dos de ses mains.

Une étude scientifique parvient à la conclusion que 13 700 séances avec des lampes UV fortes à moyennement fortes sont équivalentes au stress causé par une seule application de photothérapie pour le traitement de maladies de la peau comme le psoriasis.

Ou un problème sérieux?

D'autres voix avertissent de ne pas prendre le risque à la légère. Car, selon la conclusion d'une étude, seulement dix minutes de rayonnement avec la lampe UV correspondent approximativement à la dose maximale de rayonnement recommandée pour une journée entière.

Une autre enquête arrive à la conclusion que, selon la lampe utilisée, des dommages à l'ADN peuvent survenir après seulement huit visites en studio de manucure.

Une répartition inégale du rayonnement avec des doses d'UV-A très différentes sur différentes zones cutanées peut également être problématique.

Cependant, il y a accord sur la recommandation pour la pratique: tant qu'aucun résultat final n'est disponible, les mesures de protection recommandées doivent être prises dans tous les cas. (un d)

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: Dossier santé: dépistage des cancers de la peau (Juillet 2021).