Nouvelles

La combinaison de ces maladies augmente massivement le risque de démence


Comment la probabilité de démence augmente-t-elle?

De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes de démence. Les chercheurs ont maintenant découvert que diverses maladies peuvent augmenter considérablement le risque de développer une démence. Si, par exemple, les patients atteints de fibrillation auriculaire reçoivent en outre un diagnostic de maladie de l'artère carotide, cela conduit à une probabilité considérablement accrue de développer une démence.

Dans leur enquête actuelle, des scientifiques de l'Institut de cardiologie du centre médical Intermountain de Salt Lake City ont découvert que les personnes atteintes de fibrillation auriculaire et de maladies de l'artère carotide ont un risque considérablement accru de démence. Les médecins ont publié les résultats de leur étude actuelle lors de la 39e session scientifique annuelle de la Heart Rhythm Society à Boston.

Une circulation sanguine altérée a de graves conséquences

Les blocages de l'artère carotide, qui s'accumulent progressivement avec l'âge, empêchent la circulation sanguine vers le cerveau. Une combinaison avec la fibrillation auriculaire et l'influence qui en résulte sur la circulation sanguine augmentent considérablement la probabilité que les personnes touchées développent une démence, expliquent les experts.

Quels sont les facteurs de risque de fibrillation auriculaire?

Des recherches antérieures ont montré que les rythmes cardiaques anormaux de la fibrillation auriculaire provoquent un flux sanguin irrégulier vers le cerveau, ce qui contribue à l'apparition de la démence ou à une diminution de la fonction cognitive, disent les médecins. Les facteurs de risque de fibrillation auriculaire et de maladie dite de l'artère carotide sont relativement similaires et comprennent l'âge, le poids, l'hypertension artérielle, l'hypercholestérolémie et le diabète. Le tabagisme peut également augmenter le risque, ajoutent les scientifiques.

Les relations entre la fibrillation auriculaire et la démence ont été examinées

L'équipe de recherche a examiné les relations entre la fibrillation auriculaire et la démence. Les nouvelles données découvertes soulignent le besoin continu des médecins et des patients de surveiller et d'examiner de près les maladies de l'artère carotide et la fibrillation auriculaire. Cela s'applique en particulier aux patients qui présentent un risque accru de l'une des deux maladies, selon l'auteur de l'étude Dr. Victoria Jacobs de l'Intermountain Medical Center Heart Institute dans un communiqué de presse.

Les personnes de plus de 60 ans sont particulièrement touchées

La maladie de l'artère carotide, qui est causée par la plaque dans l'artère qui mène du cerveau au cœur, est nouvellement diagnostiquée chez plus de 200 000 patients chaque année, selon les auteurs. Cependant, la maladie est généralement asymptomatique jusqu'à ce que les victimes aient un accident vasculaire cérébral. Le groupe d'âge le plus important est celui des personnes de plus de 60 ans.

Qu'arrive-t-il à la fibrillation auriculaire?

La fibrillation auriculaire est l'arythmie cardiaque la plus courante dans le monde. Il affecte à lui seul plus de 2,7 millions d'adultes américains, selon les experts. Le rythme cardiaque anormal amène le sang à s'accumuler dans le cœur et à s'y agglutiner. Si ces caillots sanguins sont libérés, un accident vasculaire cérébral peut en résulter.

6786 sujets ont participé à l'étude

Pour leur étude actuelle, les chercheurs ont examiné un total de 6 786 patients atteints d'une maladie de l'artère carotide sans antécédents de démence. Ils ont comparé les données d'un groupe de sujets ayant reçu un diagnostic de fibrillation auriculaire avec les données d'un groupe qui n'avait pas reçu un tel diagnostic. L'âge moyen des patients était de 71,6 ans et 55,6 pour cent d'entre eux étaient de sexe masculin. Vingt et un pour cent d'entre eux souffraient de fibrillation auriculaire, ajoutent les scientifiques.

Les maladies sont traitables

Comment les résultats de l'étude peuvent-ils aider les patients à réduire la démence? Dr. Jacobs dit qu'une attention et un diagnostic précoces sont essentiels. La fibrillation auriculaire et les maladies de l'artère carotide sont traitables, et le traitement précoce de ces maladies peut réduire le risque de démence, explique le Dr. Jacobs. Les médecins doivent discuter des options de traitement avec les patients à risque. L'éducation pourrait aider les personnes touchées à mener une vie saine. Les personnes touchées devraient connaître leurs risques et essayer de maintenir un mode de vie sain, conseillent les experts. Les deux maladies ne doivent pas simplement être acceptées passivement, car les deux sont entièrement traitables et le traitement est particulièrement important, car il peut prévenir ou retarder la démence, ajoutent les scientifiques.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires

Les chercheurs vont maintenant continuer à analyser les données et à les comparer avec différents groupes. Il s'agit de déterminer quels modèles peuvent exister lors de l'identification du risque individuel de développement de la démence. (comme)

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: Déclin cognitifs, démences. Forum Européen de Bioéthique. (Décembre 2021).