Nouvelles

ALS: Le sport et l'exercice peuvent-ils présenter un risque?


Une activité physique intense peut favoriser la sclérose latérale amyotrophique

En matière de santé, une alimentation saine et une activité physique adéquate sont toujours recommandées. Cependant, les chercheurs ont maintenant découvert qu'une activité physique accrue peut augmenter le risque de développer une maladie du motoneurone appelée sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Dans leur dernière étude, des scientifiques du Centre médical universitaire d'Utrecht ont découvert qu'une forte activité physique augmente le risque de développer une maladie des motoneurones, une sclérose latérale amyotrophique. Les experts ont publié les résultats de leur étude dans la revue de langue anglaise "Journal of Neurology Neurosurgery & Psychiatry".

Qu'est-ce que la sclérose latérale amyotrophique?

Selon les chercheurs, la SLA est une maladie neurodégénérative progressive et mortelle pour laquelle il n'existe actuellement aucun traitement. Nos gènes sont responsables de certaines de ces maladies, mais les facteurs environnementaux jouent également un rôle important. De plus, l'activité physique des personnes touchées affecte le risque de souffrir de cette maladie, affirment les chercheurs.

Plus de 4000 sujets ont été examinés

Les preuves issues de recherches antérieures sur ce sujet n'ont pas été concluantes, probablement en raison des différences dans la conception de la recherche et les méthodes utilisées dans les études, expliquent les experts. Pour combler cet écart, les chercheurs ont comparé le mode de vie de 1 557 adultes atteints de SLA au milieu des années 1960. Les sujets venaient d'Irlande, d'Italie et des Pays-Bas. A titre de comparaison, 2 922 personnes âgées similaires ont été examinées qui ne souffraient pas de la maladie.

Les participants devaient répondre à diverses questions

Chaque participant a fourni des détails sur ses diplômes. Le mode de vie, l'histoire de leurs métiers et leur activité physique tout au long de leur vie ont également été pris en compte.
L'équivalent métabolique a été utilisé pour mesurer l'activité physique. L'équivalent métabolique exprime la quantité d'énergie (calories) consommée par minute d'activité physique.

L'activité physique augmente le risque de SLA

L'analyse de ces données a montré que l'activité physique à vie était associée à un risque accru de SLA. Ce risque accru a persisté après avoir pris en compte des facteurs potentiellement influents tels que l'âge et diverses expositions professionnelles, expliquent les scientifiques. Le risque accru lié aux activités de loisirs était de 6% et de 7% pour les activités professionnelles. Lorsque toutes les activités ont été combinées et évaluées, le risque combiné était de 6%. Plus les valeurs de l'équivalent métabolique sont élevées, plus le risque de SLA est élevé, expliquent les scientifiques. D'autres études avaient précédemment montré qu'il y avait une prévalence plus élevée de motoneurones chez les anciens athlètes professionnels.

Quel était le risque combiné?

Cependant, le travail de recherche actuel était une soi-disant étude observationnelle. Une telle enquête ne peut pas établir la causalité. Un risque accru de 6% pour toutes les activités combinées peut entraîner une augmentation du risque de 26% si les personnes physiquement actives sont comparées à des personnes moins actives, expliquent les experts.

Le mouvement protège contre les maladies mais augmente le risque de SLA

Bien qu'il soit peu probable que l'exercice soit un facteur majeur dans le développement de la SLA, ce risque accru peut être très important pour les personnes ayant une prédisposition génétique. Dans l'ensemble, il a été démontré que l'activité physique protège contre de nombreuses maladies, notamment les maladies cardiovasculaires, le diabète et divers types de cancer, selon les auteurs de l'étude. Cependant, réduire le risque de ces conditions courantes pourrait augmenter le risque d'une maladie relativement rare comme la SLA, ajoutent les chercheurs. (comme)

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: Les bénéfices de lactivité physique pendant le confinement (Août 2021).