Nouvelles

Études: La vitamine D est-elle appropriée comme protection importante contre le cancer?


Est-il judicieux de prendre des suppléments de vitamine D?

Les avantages des suppléments de vitamine D sont controversés. Des chercheurs japonais ont maintenant découvert que la vitamine D semble protéger le corps du cancer. Cela conduit à se demander si les compléments alimentaires contenant de la vitamine D sont utiles dans le sens de la prévention du cancer.

Les scientifiques du Center for Public Health Sciences du National Cancer Center de Tokyo ont découvert que la vitamine D semble protéger contre le cancer. Les médecins ont publié les résultats de leur étude dans la revue anglophone "British Medical Journal" (BMJ).

Comment la vitamine D pénètre-t-elle dans le corps?

La vitamine D joue un rôle important dans le corps, la vitamine protège, par exemple, les os et les muscles et prévient les maladies telles que le rachitisme. La vitamine D est produite lorsque la peau humaine est exposée au soleil. Il peut également être ingéré avec certains aliments, tels que les œufs et les poissons gras. Il est également possible de prendre de la vitamine D dans les compléments alimentaires.

La vitamine D protège contre le cancer du foie

Les chercheurs japonais disent que des niveaux plus élevés de vitamine sont associés à un risque plus faible de cancer, en particulier de cancer du foie. La vitamine D a également un faible effet sur plusieurs types de cancer, explique l'auteur de l'étude Taiki Yamaji du National Cancer Center de Tokyo.

Les médecins ont analysé des échantillons de sang de plus de 30000 sujets

Ce n'était pas la première étude à suggérer que les personnes ayant de faibles niveaux de vitamine D peuvent avoir un risque accru de toute une gamme de cancers. Cependant, les résultats ne sont pas clairs, car certaines études n'ont pas trouvé un tel effet et d'autres effets protecteurs contre certains types de cancer sont suspectés. L'étude actuelle s'est penchée sur ce problème. L'équipe a examiné les niveaux de la forme biologiquement active de vitamine D dans les échantillons sanguins de plus de 30 000 personnes d'âge moyen dans les centres de santé du Japon au début des années 90. Les participants à l'étude ont été suivis médicalement pendant une période médiane de 16 ans. Les chercheurs ont basé leur analyse sur les données d'un total de 3 301 participants qui ont développé un cancer après leur inscription à l'étude. En outre, 4 044 autres participants choisis au hasard ont été sélectionnés pour l'examen, dont 450 avaient un cancer.

La vitamine D réduit le risque de cancer

Prenant en compte des facteurs tels que l'âge, le sexe, le tabagisme et les antécédents familiaux de cancer, ainsi que les différences saisonnières dans la vitamine D en circulation, l'équipe a constaté que des taux circulants plus élevés de vitamine D dans le sang étaient associés à un risque plus faible de cancer. Comparé au quartile des participants ayant les niveaux de vitamine D circulants les plus bas, le quartile avec les niveaux les plus élevés avait un risque de cancer inférieur de 22%. Les experts expliquent qu'il n'y a pas de différence dans les effets de la vitamine D en fonction du sexe.

Contre quels types de cancer la vitamine D protège-t-elle?

Lors de l'enquête sur certains types de cancer, l'équipe de recherche japonaise a découvert que le groupe avec les niveaux les plus élevés de vitamine D avait un risque de cancer du foie qui était réduit d'environ 50 pour cent par rapport aux niveaux les plus bas. Un effet plus faible a également été trouvé dans le cancer du sein dit préménopausique, mais il n'y avait pas d'effet clair sur d'autres types de cancer, y compris le cancer du poumon, le cancer du côlon, le cancer de la prostate ou le cancer du sein.

Y avait-il des restrictions dans l'étude?

Les auteurs soulignent que l'étude est soumise à des restrictions, par exemple parce que la vitamine D n'a été prise qu'à certains moments. De plus, les participants peuvent simplement avoir été plus soucieux de leur santé que le grand public.

Le risque global de cancer a été réduit

L'équipe a constaté qu'il existait un lien avec un risque global de cancer plus faible, même lorsque le cancer du foie était exclu de l'analyse. La raison en est que les effets moindres de la vitamine D sur d'autres types de cancer pourraient s'additionner lorsqu'ils sont considérés ensemble, explique Yamaji.

L'effet protecteur est probablement assez modeste

Les résultats de la présente étude sont en accord avec d'autres études, qui ont également trouvé un effet protecteur de la vitamine D contre les décès par cancer. Cependant, l'effet de la vitamine D est probablement relativement modeste et l'objectif est d'éviter un niveau bas plutôt que d'atteindre des niveaux élevés, concluent les chercheurs.

Les rayons du soleil sont-ils suffisants pour obtenir suffisamment de vitamine D?

Les critiques de l'étude affirment que l'étude ne démontre pas clairement si un manque de vitamine D a un impact direct sur le risque de cancer ou si ce risque est simplement dû à une mauvaise santé. Les gens devraient simplement profiter du soleil et faire attention à ne pas avoir de coup de soleil, cela devrait être suffisant pour obtenir suffisamment de vitamine D en été et pour éviter une carence en vitamine D. (comme)

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: Métabolisme eau par Dr Patrick Vinay 2 de 2 (Novembre 2021).