Nouvelles

Mortalité néonatale élevée: 2,6 millions de bébés meurent le premier mois


2,6 millions de bébés dans le monde ne survivent même pas à leur premier mois

Les experts allemands ont rapporté l'année dernière qu'environ un nouveau-né sur quatre aujourd'hui aurait plus de 100 ans. Dans de nombreux autres pays du monde, cependant, ni les filles ni les garçons n'ont une espérance de vie aussi élevée. Dans le monde, environ 2,6 millions de nouveau-nés meurent chaque année au cours du premier mois, rapporte le Fonds des Nations Unies pour l'enfance.

Un nombre alarmant de bébés meurent pour des raisons évitables

Le nombre alarmant de bébés dans le monde meurt toujours pour des raisons évitables - en particulier dans les pays les plus pauvres, prévient l'UNICEF, l'organisation des Nations Unies pour l'aide à l'enfance, dans son rapport actuel «Every Child Alive. Le besoin urgent de mettre fin aux décès de nouveau-nés ». Les bébés au Japon, en Islande ou à Singapour ont les meilleures chances de survie. Les nouveau-nés ont les pires chances au Pakistan, en République centrafricaine et en Afghanistan.

Peu de progrès dans la réduction de la mortalité néonatale

«Alors que la mortalité infantile a été réduite de moitié au cours du dernier quart de siècle, nous n'avons malheureusement pas fait les mêmes progrès dans la réduction de la mortalité néonatale», a déclaré la Directrice générale de l'UNICEF, Henrietta Fore, dans un communiqué.

"Quand on considère que la majorité de ces cas pourraient être évités, il est très clair: le monde ne parvient pas à protéger les bébés les plus pauvres."

Comme le montre le rapport, huit pays sur dix affichant les taux de mortalité néonatale les plus élevés se trouvent en Afrique subsaharienne, où les femmes enceintes sont souvent plus pauvres en soins de santé en raison de la pauvreté, des conflits et de la faiblesse des institutions.

Si tous les pays étaient capables de réduire la mortalité néonatale au niveau moyen des pays industrialisés d'ici 2030, 16 millions de vies pourraient être sauvées.

Les décès de bébés pourraient être évités

Comme l'écrit l'organisation d'aide à l'enfance, les succès dans la lutte contre des maladies comme la rougeole ou la diarrhée, par exemple, conduisent à une réduction de la mortalité infantile chez les filles et les garçons de moins de cinq ans.

Les progrès des soins à l'accouchement sont cependant plus lents. Pour cette raison, la proportion de nouveau-nés parmi les enfants qui n'ont pas connu leur cinquième anniversaire augmente depuis des années.

Plus de 80 pour cent des décès de bébés (dans les 28 premiers jours) sont le résultat d'une naissance prématurée, de complications à la naissance ou d'infections telles que la pneumonie ou la septicémie.

Selon l'UNICEF, ils pourraient être évités si les femmes accouchaient par des sages-femmes bien formées et des mesures éprouvées telles que l'eau propre, les désinfectants, l'allaitement et le contact cutané immédiatement après la naissance et une bonne nutrition.

La pneumonie en particulier est dangereuse pour les plus petits: dans le monde, deux enfants meurent de pneumonie chaque minute, a rapporté l'année dernière l'organisation d'aide à l'enfance Save the Children.

"La pneumonie cause plus de décès d'enfants dans le monde que toute autre maladie - plus que le paludisme, la diarrhée et la rougeole réunis", écrivaient les experts de l'époque dans une fiche d'information sur leur rapport "Fighting for Breath".

Campagne mondiale "Every Child Alive"

L'UNICEF lance ce mois-ci la campagne mondiale Every Child Alive pour promouvoir et mettre en œuvre des solutions pour protéger les bébés.

Avec la campagne, l'organisation d'aide à l'enfance lance un appel urgent aux gouvernements, aux prestataires de soins de santé, aux donateurs, au secteur privé, aux familles et aux entreprises pour qu'ils agissent pour assurer la survie de tous les enfants à travers les mesures suivantes:

Un nombre suffisant de médecins, d'infirmières et de sages-femmes ayant une expertise en matière de soins prénatals et d'accouchement doit être recruté, formé et géré.

Chaque mère et bébé doit avoir un centre de santé propre et fonctionnel à portée de main, avec eau, savon et électricité.

Fournir aux mères et aux bébés des médicaments et du matériel médical pour un bon départ dans la vie doit être une priorité absolue.

Les adolescentes, les femmes et les familles doivent être habilitées à avoir besoin et à recevoir de bons soins de santé.

«Chaque année, 2,6 millions de bébés dans le monde ne survivent même pas à leur premier mois. Un million d'entre eux meurent le jour de leur naissance », a déclaré le Directeur général de l'UNICEF, Fore.

«Nous savons que nous pouvons sauver la plupart de ces bébés avec des solutions abordables et efficaces. Quelques petits pas de nous tous peuvent aider à sécuriser les premiers pas dans la vie de ces petites personnes. »(Annonce)

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: Un bébé est né lors de sa 19ème semaine (Septembre 2021).